Téléphone: +34 958 20 65 08   |   Suivez-nous sur:   
Logo Fundea
Catégories
Chaire de la Civilization Islamique et du Renouveau de la Pensée Religieuse

Conférence de Rhida Tlili « Une alternative non sécuritaire pour lutter contre la radicalisation religieuse »

Mercredi 24 mars // 18 :00h.

Conférence

Une alternative non sécuritaire pour lutter contre la radicalisation religieuse : dans le cas de la Tunisie 

  • Cette conférence sera dispensée en espagnol et en français avec un service de traduction simultanée.
  • Vous pouvez suivre la conférence en direct sur Zoom: https://zoom.us/j/96011198152(link is external)
  • Par RIDHA TLILI (Tunisie) professeur à l’Université de Tunis ; Directeur du Centre d’études sur le Développement Culturel, UNESCO/ Tunisie   et du Laboratoire Mémoires et Identités à l’Institut National du Patrimoine.

Présentée et modérée par INMACULADA MARRERO ROCHA, directrice de la Chaire des Études de la Civilisation Islamique et du Renouveau de la Pensée Religieuse et Secrétaire Exécutive de la Fondation Euro-arabe des Hautes Études.

L’inscription au séminaire est gratuite en remplissant le formulaire sur :  https://docs.google.com/forms/d/1APK39c-78ps5hn_D5QPpbemCoPzoMIWH6H7scfXHG2Y(link is external)

Les conférences de ce cycle pourront être suivies en direct sur le Facebook de la Fondation Euro-arabe

Pour cette conférence, le professeur Ridha Tlili nous présentera une alternative pratique de lutte contre la radicalisation religieuse dans son pays, la Tunisie.

Il va nous présenter l’expérience de la Fondation Ahmed Tlili pour la Culture Démocratique qui, pendant plusieurs années, a travaillé directement avec les médiateurs religieux, imams, prédicateurs et enseignants des écoles coraniques (enseignement religieux non réglementaire) et des Kouttab (préscolaires traditionnels), il trouve indispensable de négocier directement et d’une façon pragmatique (non idéologique) avec ces agents qui retiennent et émettent les clés du discours religieux.

Dans ce contexte, la Fondation Tlili a créé un programme de formation civique visant les médiateurs religieux dans le but de réussir leur intégration sociale, et ainsi éviter qu’ils restent en marge du processus démocratique et à la fois pour atténuer la radicalisation par des moyens pacifiques.

RIDHA TLILI

Docteur en Histoire Contemporaine (1986), matière qu’il enseigne à l’Université de Tunis. Tlili est directeur du laboratoire Mémoires et Identités à l’Institut National du Patrimoine- Tunisie, et Directeur intérimaire de la Bibliothèque Nationale de Tunisie. Il dirige aussi le Centre d’études sur le Développement Culturel, UNESCO/ Tunisie. Ex Consultant à l’UNESCO- Bureau De Rabat, Chargé des politiques culturelles. Ex Consultant de l’ALESCO, chargé des relations et des apports réciproques entre les cultures arabes et les cultures de l’Amérique Latine. Dirigeant de l’Union Générale Tunisienne du Travail, organisation à laquelle a été décerné le Prix Nobel en 2015.

Il est également professeur assistant à l’Université de Tampere (Finlande) et de Saint-Joseph de Beirut ainsi qu’au Master des Études Méditerranéennes de l’Université de Tarragone et collaborateur du IEMED et de l’Héritage Andalous.

Parmi ses publications nous citons, Politiques et pratiques culturelles en Tunisie, (1990) ; Pratiques culturelles en Méditerranée, Dialogue Interculturel Arabo – Ibéro-Américain (2004); Les Carthage du Monde (2007) ; Images de la Tunisie (présentation et traduction de l’ouvrage d’Alfonso De La Serna) Edition APOLOLNIA ; et L’islam au XXI siècle (2019).

PROGRAMME DU SÉMINAIRE

 

  • Mercredi 24 mars.
  • Conférence dispensée en espagnol et en français avec service de traduction simultanée.

Une alternative non sécuritaire pour lutter contre la radicalisation religieuse : le cas de la Tunisie 

Par RIDHA TLILI (Tunisie) professeur à l’Université de Tunis ; Directeur du Centre d’études sur le Développement Culturel, UNESCO/ Tunisie et du Laboratoire Mémoires et Identités à l’Institut National du Patrimoine.

Modéré par INMACULADA MARRERO ROCHA, directrice de la Chaire des Études de la Civilisation Islamique et du Renouveau de la Pensée Religieuse et Secrétaire Exécutive de la Fondation Euro-Arabe des Hautes Études

  • Mercredi 21 avril.
  • Conférence dispensée en espagnol et en français avec service de traduction simultanée

Salafismes dans la région MENA : discours et praxis.

Par MOHAMED RAFIQUI (Maroc). Chercheur en études islamiques

Modéré par RAFAEL ORTEGA RODRIGO. Vice-Secrétaire de Coopération Culturelle et des Relations Internationales

  • Mercredi 26 mai.
  • Conférence dispensée en espagnol et en français avec service de traduction simultanée

Islam et État

Par SAID BENSAID ALLAOUI (Maroc). Écrivain, Professeur et Ex doyen de la Faculté des Lettres de l’Université Mohamed V de Rabat.

Modéré par ANTONIO SEGURA SERRANO. Vice-Secrétaire de Formation et de recherche de la Fondation Euro-arabe.

  • Mercredi 9 juin.
  • Conférence dispensée en espagnol et en français avec service de traduction simultanée

Islam et musulmans en Europe : scénarios et défis

Par ELHAM MANEA (Yemen/ Suisse). Écrivaine et Activiste des Droits Humains ; Professeure en Études sur le Moyen Orient à l’Université de Zurich.

Modéré par ANTONIO SEGURA SERRANO. Vice-Secrétaire de Formation et de recherche de la Fondation Euro-arabe.

Catégories
Chaire de la Civilization Islamique et du Renouveau de la Pensée Religieuse

Conférence de Abdelhkim Aboullouz sur la radicalisation religieuse

Conférence en ligne

« Recherche sociologique sur la radicalisation religieuse : difficultés et ressources ».

Par Abdelhkim Aboullouz

Mercredi 16 décembre 2020, de 18h à 20h. dans la salle virtuelle de la Fondation Euro-arabe. 

INSCRIPTION GRATUITE :  https://docs.google.com/forms/d/1xqw70Aj-LlhD3yaCl-FvEsvVizAlKomvtjUymJ2WlVA(link is external)

Le prochain mercredi 16 décembre 2020, la Fondation Euro-arabe présentera la conférence du chercheur marocain Abdelhkim Aboullouz, qui abordera les difficultés et ressources auxquelles font face les chercheurs spécialisés dans le phénomène de la radicalisation religieuse. La secrétaire exécutive de la Fondation Euro-arabe, Inmaculada Marrero Rocha, sera chargée de présenter cette conférence et de modérer le débat.

Le professeur Abdelhkim Aboullouz abordera le thème de la radicalisation violente en relation avec certaines interprétations religieuses en tant que phénomène qui, suscitant un grand intérêt au niveau mondial, crée un grand besoin social de compréhension, tant de ses manifestations que de ses causes. En même temps que des recherches scientifiques, qui répondent aux exigences de la rigueur académique et à l’objectivité des sciences, se réalisent fréquemment, d’autres publications de divers types, dont l’analyse est nécessaire, sont produites, tels que des rapports, reportages journalistiques ou études des services d’intelligences.

Pour le cas du Maroc, même si un grand nombre de tous ces types d’études ont été réalisés, des organisations radicales restent toujours dans l’attente d’être analyser et observer, surtout celles dont les leaders ont accompli des peines de prison ou se sont bénéficiés de grâces réelles.

Cette conférence est souscrite au programme de la Chaire de la Civilisation Islamique et du Renouveau de la Pensée Religieuse de la Fondation Euro-arabe.

Abdelhakim Aboullouz

Docteur en Droit Public par l’Université Hassan II de Casablanca. Professeur à la Faculté des Sciences Juridiques, Économiques et Sociales d’Ait Melloul (Maroc) où il dispense les matières de sciences politiques, droit constitutionnel et histoire de la pensée politique. Entre ses lignes de recherches nous soulignons les questions de la religion en relation avec la politique, les communautés religieuses et les mouvements sociaux, et l’islam populaire et traditionnel. Il a deux livres publiés en arabe : « Religion et politique dans le discours islamiste en Tunisie : la crise de la modernisation et l’apparition du mouvement Annahda » (Le Caire 2011) et « Les mouvements salafistes au Maroc entre 1971 et 2004 » (Beirut, 2009). Outre sa participation à plusieurs volumes collectifs et revues scientifiques, parmi lesquels nous soulignons :

2018. Les islamistes au Maghreb, changement dans un contexte de crise structurelle (en arabe).

2017. Le salafisme marocain au début des années 2000 : du conformisme au pouvoir à la participation (en francés). 

2017. Limites de la modernisation dans le domaine religieux (en arabe).

2017. Les saintes au sud du Maroc (en arabe).

2011. Salafism in Morocco between radicalism and conformism (en anglais).

Catégories
Chaire de la Civilization Islamique et du Renouveau de la Pensée Religieuse

LA CHARIA AU XXI SIÈCLE : DÉFIS, ACTEURS ET SCÉNARIOS

Congrès International

LA CHARIA AU XXI SIÈCLE : DÉFIS, ACTEURS, SCÉNARIOS.

Grenade. 20 et 21 février 2020

Organisé par la Fondation Euro-arabe des Hautes Études– Inscription disponible jusqu’au 18  février.

  • Les langues de travail sont l’espagnol et l’arabe, avec traduction simultanée

Le Pew Research Center’s Forum on Religion & Public Life a publié en avril 2013 les résultats de l’enquête The World’s Muslims : Religion, Politics and Society, celle-ci s’est réalisée en 39 pays ou territoires de l’Afrique, l’Asie et l’Europe. Le premier groupe de résultats s’est centré sur la Charia : la charia comme révélation divine, son interprétation, à qui doit-elle être appliquée, ou son rapport avec les législations existantes dans lesdits pays, entre autres questions traitées. La plupart des musulmans résidents dans des pays islamiques sont partisans de la charia comme loi unique, toutefois l’appui varie de 99% en Afghanistan à 8% en Azerbaïdjan.

De quoi parle-t-on en évoquant la Charia ? Est-ce un système global holistique ? Un ensemble de lois d’inspiration divine ? Est-ce la loi islamique ? Se considère-t-elle un synonyme de justice sociale ? Au cours de l’histoire de l’islam, les définitions ont été nombreuses et parfois contradictoires.

C’est pour cela qu’une approche linguistique et historique au concept de charia pourrait-être utile pour mieux comprendre l’actualité de ce terme, en se centrant sur le XXI siècle et comment il fait face aux principaux défis mondiaux auxquels l’humanité se confrontent aussi : le changement climatique, la globalisation, les inégalités sociales, les différentes formes de violence, de terrorisme et de xénophobie ainsi que l’islamophobie, sa compatibilité ou non avec la modernité ou la postmodernité.

Si, comme disait Kant, la pratique sans théorie est aveugle et la théorie sans pratique est stérile, alors nous croyons nécessaire d’analyser aussi les pratiques concrètes de la charia au cours de l’histoire de l’islam et son imbrication avec des systèmes juridiques non islamiques.

Mais qui applique la charia ? Qui est qualifié pour distinguer entre ce qui appartient ou pas à ce système normatif ? Il est primordial d’identifier les principaux acteurs, individus ou institutions, auxquels sont accordées, ou qui s’octroient, ces fonctions. Où peut-elle être appliquée ? Pour répondre à cette dernière question il faut élargir le regard sur d’autres espaces, comme les sociétés européennes ou occidentales en général, qui ne sont pas musulmanes dans leur majorité.

Le congrès, organisé par la Fondation Euro-arabe des Hautes Études dans le cadre de sa Chaire des Études de la Civilisation Islamique et du Renouveau de la Pensée Religieuse, abordera les thèmes suivants :

1.- Charia : État, politique et démocratie.

L’État moderne et la charia. Interactions entre le religieux et le politique. Charia dans les programmes politiques de mouvements islamistes.

2.- La charia face aux défis mondiaux du XXI siècle.

Évolution des objectifs de la charia au fil de l’histoire ; charia et relations internationales ; charia et écologie ; charia et gestion de la violence.

3.- Charia et société : entre l’idéal et le vécu. Est-ce la charia une utopie ?

La charia face aux transformations sociales ; charia et féminismes islamiques ; droits humains et libertés individuelles dans l’islam ; justice sociale et égalité.

4.- Charia et réformismes islamiques : texte sacré et modernité.

PROGRAMME DU CONGRÈS

Grenade. Les 20 et 21 février, 2020

JEUDI, 20 février

INAUGURATION  9:00 – 9:30

Première session. 9:30 – 11:30

HISTOIRE ET PERSPECTIVES DE LA CHARIA FACE AUX DÉFIS DU XXI SIÈCLE

Modérateur: Rafael Ortega Rodrigo

  • Luz Gómez. Université Autonome de Madrid

La charia : descriptive, prescriptive, performative. Pour une histoire intellectuelle de la modernité islamique.

  • Hmida Ennaifer. Université Zitouna, Tunisie

Charia, histoire et éthique. Cas de Mohamed Iqbal et Wael Hallaq

  • Abderrezak Belagrouz. Université Sétif 2, Algérie

L’interprétation morale de la charia aujourd’hui : comment on la comprend et quels sont ses défis actuels

Débat

Pause. 11:30 – 12:00

Deuxième session. 12:00 – 14:00

INTERPRÉTATION DE LA CHARIA : VISION ET ÉVOLUTION DU CONCEPT

Modératrice : Ana Silva Cuesta

  • Ahmed Bermejo. Imam. Barcelone

La charia : origines, fondements et objectifs.

  • Leila Haddad. Avocate, députée et membre de la commission des droits, des libertés et des relations extérieures. Tunisie

La femme entre la charia et le droit positif. La question de l’égalité en matière d’héritage.

  • Sidina Sidi Mohamed. Forum al-Hikma, Mauritanie

Charia entre les VII et XXI siècles : utilisation du terme et évolution de sa signification.

Débat

Troisième session. 18:00 – 20:00

CHARIA ET ÉTAT. ENTRE LA THÉORIE ET LA PRAXIS

Modératrice : Inmaculada Marrero Rocha

  • Said Bensaid Alaoui. Université Mohamed V de Rabat. Maroc

Souveraineté et charia

  • Lidia Fernández Fonfria. Université de Salamanque et École de traducteurs de Tolède

La charia au Maroc au XXI siècle : institutions officielles et principaux acteurs.

  • Rachid Guedira. Université Ibnou Zohr, Agadir. Maroc

La charia et les constitutions des systèmes politiques et administratifs de l’Afrique du Nord et Moyen-Orient : étude comparative.

Débat

VENDREDI, 21 février

Quatrième session. 9:30 – 11:30

CHARIA ENTRE L’IDÉAL ET LE VÉCU : SOCIÉTÉ ET AGENTS

Modératrice : Elena Arigita

  • Tareq Oubrou. Imam de la Grande Mosquée de Bordeaux, France.

L’islam français : de l’islam dans un contexte laïc à la laïcité de l’islam.

  • Abderrahim Anbi. Université Ibnou Zohr, Agadir, Maroc

La femme dans la société marocaine et son rôle dans le développement de l’économie familiale : reconnaissance de droits et défis face à la charia.

  •  Brahim Iguizoul. Université de Grenade

La charia et les mouvements salafistes contemporains : le changement souhaité

Débat

Pausa. 11:30 – 12:00

Cinquième session. 12:00 – 14:00

CHARIA, DROITS Y ET CITOYENNETÉ

Modératrice : Luz Gómez

  • Elena Arigita. Université de Grenade

Charia et citoyenneté en Espagne : autorité religieuse, cadres normatifs et dimension transnational

  • Mohamed Abdelouahab Rafiqui. Chercheur en études islamiques. Casablanca (Maroc).

Charia et droit : problématiques du concept et contraintes de la réalité

  • Elham Manea. Université de Zurich

La loi islamique en Occident : cas de la Grande Bretagne

CONCLUSIONS ET CLÔTURE. 14:00 – 14:30

  • Pilar Aranda, Rectrice de l’Université de Grenade
  • Inmaculada Marrero, Secrétaire Exécutive de la Fondation Euro-Arabe

DIRECTION DU CONGRÈS :

– Inmaculada Marrero Rocha. Professeure titulaire au Département de Droit International Public et des Relations Internationales de l’Université de Grenade

– Rafael Ortega Rodrigo. Professeur au Département des Études Sémitiques de la Faculté de philosophie et Lettres. Université de Grenade

INSCRIPTION

Délai d’inscription : jusqu’au 18 février 2020

Places limitées à la capacité de l’espace où se tiendra le congrès (75places).

Demande de crédits ECTs à l’université de Grenade. La résolution sera communiquée sur ce site web.

–  Prix d’inscription : 10€

–  Remplir le formulaire d’inscription disponible sur cette page et le déposer à la Fondation Euro-arabe ou par courriel à : CURSOS@FUNDEA.ORG(link sends e-mail) Vous recevrez la réponse d’admission à votre demande par courriel.

-Payement : une fois reçue la confirmation de votre admission, vous devriez verser 10€ sur notre compte nº ES48 3183 1800 1910 0472 0023  (ARQUIA),  en indiquant CONGRÈS CHARIA et votre nom/prénom, et par la suite nous envoyer le justificatif.

IMPORTANT : Veuillez ne pas effectuer le payement avant de recevoir la confirmation d’admission.

Catégories
Chaire de la Civilization Islamique et du Renouveau de la Pensée Religieuse

‘Les défis de la diversité culturelle en Europe et dans le Monde Arabe’

  • Présidé par le Secrétaire Général  des Universités de la région d’Andalousie, le Congrès se tiendra à la Fondation Euro-arabe de Grenade le 28 et 29 mars.
  • Le Congrès comptera sur la présence de personnalités venant d’Europe, des pays Arabes et d’Amérique tel que Federico Mayor Zaragoza, Edgar Morin, Aziza Bennani o Stefano Allievi (entre autres).

Le 28 et 29 Mars se tiendra a Grenade à la Fondation Euro-arabe, le congrès international « Les défis de la diversité culturelle en Europe et dans le Monde Arabe », dans lequel participerons intellectuels, historiens et chercheurs sur les thèmes de la diversité culturelle, l’immigration, la citoyenneté et la coexistence. 

Le Congrès inauguré par le Secrétaire Général des Universités de la région d’Andalousie,  Manuel Torralbo Rodríguez, comptera la présence de personnalités tel que l’ex directeur général de l’Unesco et président de la Fondation de la culture et de la Paix, Federico Mayor Zaragoza; le philosophe et sociologue français, Edgar Morin; la diplomate et chercheuse marocaine Aziza Bennani, le président de la Fondation Mominoun des Études et de la Recherche, Yunis Qandil; l’intellectuel italien Stefano Allievi, l’anthropologue danoise Tina Gudrun Jensen et autres penseurs et chercheurs venant d’Europe, du Monde Arabe et d’Amérique.

L’objectif de ce Congrès organisé autour de 5 axes thématiques, contribuera  à surmonter les défis auxquels doit faire face la diversité culturelle en étudiant  les modèles de gestion de la diversité culturelle dans différents pays. L’objectif final de cette rencontre scientifique est de créer un espace dans lequel s’échange expériences et connaissances permettant d’ajouter des nouvelles idées et des nouvelles pratiques au débat.

Ce Congrès s’inscrit dans les actions annuelles de la Chaire des Études de Civilisation Islamique et du Renouveau de la Pensée Religieuse, créé par la Fondation Euro-arabe des Hautes Études et la Fondation Mominoun des Études et de la Recherche, en collaboration de l’Université de Grenade et la Fondation Institut des Recherches et des Études Supérieures de Grenade.

Plus d’information sur:  www.fundea.org

Catégories
Chaire de la Civilization Islamique et du Renouveau de la Pensée Religieuse

Séminaire « Islam et Islam politique : ressemblances et différences». Du 9 au 13 mai.

Le Séminaire « Islam et Islam politique : similitudes et différences » aborde le sujet de « l’Islam politique » et des problématiques de la connaissance et de la politique qu’il expose. C’est un sujet qui a besoin de comprendre la réalité politique du monde arabe, les bases idéologiques des mouvements islamistes et les conditions politiques requises exigées par ce qu’on appelle « Printemps arabe ». Ce dernier a mené l’islam politique de l’opposition au pouvoir pour le situer actuellement en face des défis qui supposent la transition de la revendication à la gestion des affaires d’État.

Ce séminaire présente les mouvements islamistes contemporains importants, leurs histoires, positions et transformations.  Il analyse aussi les similitudes et les différences entre l’Islam comme religion et « l’Islam politique », en plus d’étudier le rapport entre la démocratie, l’État Civil, l’Occident, la modernité, la femme, la citoyenneté, les droits humains, l’identité, le laïcisme, la globalisation et la gouvernance.

Il compare, également, les discours des courants islamistes avant le « printemps arabe » et après son arrivée au pouvoir, et sa participation au gouvernement de pays comme l’Egypte, la Tunisie et le Maroc. En plus, il analyse ses transformations aux niveaux du discourt et de l’action politiques, en avançant le future de « l’Islam politique » et de sa relation avec l’État nation, à la lumière de l’évolution des évènements politiques arabes.

INTERVENANTS

  • RIDWAN AL-SAYYID.  Professeur d’études islamiques à l’Université libanaise de Beyrouth. Titulaire d’une Licence en Théologie par la Faculté de théologie de l’Université Al-Azhar au Caire. Docteur en études islamiques par l’Université de « Tübingen » en Allemagne. Il fut aussi professeur invité à l’université de Harvard et à l’Université de Chicago, de 1993 à 1997.
  • MOHAMED BENSALAH. Professeur à l’Université Mohamed VI de Rabat, chercheur en histoire, pensée politique et sur les questions du renouveau de la pensée
     islamique
  • RAFAEL ORTEGA RODRÍGO.  Professeur au Département d’Etudes Sémitiques de l’Université de Grenade. Titulaire d’une Licence d’Histoire et Géographie  par l’Université de Valence et docteur en Etudes Sémitiques par l’Université de Grenade, il est aussi traducteur littéraire et traducteur assermenté de la langue arabe. Vice-secrétaire de Coopération Culturelle et des Relations Internationales de la Fondation Euro-Arabe.

Le programme du séminaire peut être téléchargé sur cette page.

Programa del Seminario :

1- Origine et propositions de l’Islam politique.

2- Religion et État pour l’Islam politique.

3- Possibilités et résultats de l’Islam politique.

4- Islam politique : problématique à l’égard du concept et de la question de la légitimité politique.

5- Mouvements islamistes entre la modération et l’extrémisme : facteurs d’apparition et changements sociopolitiques.

6- Islam politique : printemps arabe et État Moderne.

7- L’islam à partir de l’historiographie  occidental contemporaine.

8- La relation ambiguë entre le pouvoir religieux institutionnalisé (l’islam institutionnel), le pouvoir politique et la réponse islamiste dans des sociétés arabes et islamiques contemporaines.

9- L’islam oublié : l’islam quotidien et l’islam réformiste ( le discourt réformiste et rénovateur ).

10- Un islam et plusieurs lectures.

11- Activismes islamiques.

12- Religion? Politique? Religion politique?

 

Objetifs du séminaire :

  • Fournir une vision épistémique de l’Islam politique, de son apparition et de son développement.
  • Rapprochements à plusieurs points de vue de l’Islam politique et approches de son analyse et critique.
  • Présenter les attitudes des mouvements islamistes sur l’état, la démocratie, la modernité, les droits humains et l’occident.
  • Comparer les attitudes de l’islam politique et les principes Coraniques et mettre en valeur leurs plus importantes différences et similitudes.

Le Séminaire aura lieu du 9 au 13 mai du lundi au jeudi, de 17h à 21h et le vendredi de 10h à 14h.

– Charge didactique : 20 heures

– Prix : 10 €.

– Attestation : On remettra aux étudiants, qui auront assistés au moins aux 80% du séminaire, un certificat de compétence.

– Inscription : Obligatoire. Places limitées (30). Ouvert délai d’inscription jusqu’au 08 mai. Présenter le formulaire d’inscription (joint sur ce site web).

Catégories
Chaire de la Civilization Islamique et du Renouveau de la Pensée Religieuse

Conférences de Radwan El-Sayed aux universités de Séville et de Grenade

Les 6 et 10 mai prochains, le Dr. Radwan El-Sayed offre chacune des conférences suivantes aux universités de Séville et de Grenade.

  • Vendredi 6 mai, à 11h. dans las salle de Grados de la Faculté de Philologie de l’Université de Séville, conférence sur « l’Islam et l’autre ».
  • Mardi 10 de mai, à 11h. dans la salle 15 de la Faculté de Traduction et d’Interprétation de l’Université de Grenade, intitulée « la pensée Islamique et les possibilités de sa rénovation ».

Le Dr. Radwan El-Sayed va abordé, lors de ses conférences, des sujets tels que, l’expérience historique de l’Islam et « l’autre » chrétien, juif, bouddhiste et « l’autre » musulman, ou la question des minorités musulmanes et l’Occident selon les érudits musulmans du XXème siècle, entre autres.

RADWAN EL-SAYED

Radwan El-Sayed

Professeur d’études islamiques à l’Université libanaise de Beyrouth et professeur invité à plusieurs universités internationales de prestige. Editeur pour des revues scientifique importantes, El Sayed fut directeur de l’Institut d’études islamiques de Beyrouth (le Liban). El Sayed a étudié au lycée religieux à Beyrouth y a poursuivi ses études à l’Université d’Al Azhar (le Caire 1970). En 1973, il a reçu une bourse de l’Institution Konrad Adenauer et obtint un doctorat en philosophie en 1977. Il a aussi exercé comme directeur de l’Institut de Développement Arabe, éditeur de la publication « Pensée Arabe », directeur d’études islamiques et coéditeur de la publication trimestrielle « Al-Ijtihad ». C’est l’auteur de nombreux livres et études depuis la décennie de 1970, principalement axé sur les questions de la culture islamique et l’histoire de la jurisprudence islamique ancienne et moderne. Il a aussi travaillé comme professeur invité dans plusieurs universités européennes et américaines.

Les conférences font parties de la Chaire d’Études de la Civilisation Islamique et du Renouveau de la Pensée Religieuse, organisées par la Fondation Euro-Arabe et la Fondation Mouminoun Sans Frontières, en collaboration avec l’Université de Séville, par le biais de sa Faculté de Philologie et l’Institut de Recherche et des Études Supérieures de Grenade.

– Avec Younes Qandil au siège de la Fondation Euro-Arabe.
Catégories
Chaire de la Civilization Islamique et du Renouveau de la Pensée Religieuse

Séminaire « La pensée arabe et islamique contemporaine ». Période d’inscription ouverte

Séminaire « La pensée arabe et islamique contemporaine » inscrit dans la Chaire des Études de la Civilisation Islamique et du Renouveau de la Pensée Religieuse, de la Fondation Euro-Arabe et de la Fondation Mouminoun Sans Frontières.(link is external)

Ouvert délai d’inscription. Du 30 mai au 3 juin à la Fondation Euro-Arabe.

Ce séminaire, donné par les experts  Said Bensaid Al-Alaoui (link is external)(link is external) et Abdullah Al-Sayed Ould Abah, présente dans son programme les principaux théoriciens, les écoles et courants, les changements et les horizons de la Pensée arabe et islamique contemporaine.

La Pensée Arabe et Islamique Contemporaine. 

Ce séminaire à pour objectif de dessiner d’amples horizons pour étudier les possibilités de qualifier le monde musulman afin d’atteindre la civilisation humaine au delà des conflits idéologiques existant entre les différents courants intellectuels et politiques dans le monde arabe.

Le programme du séminaire met en relief les contributions essentielles de la pensée arabe et islamique contemporaine,  ainsi qu’un débat sur les défis de la renaissance et la réforme. En addition à l’analyse des modalités et manifestations de la mise en question de la renaissance, ce séminaire va présenter les différentes réponses des penseurs musulmans depuis le XIX siècle, ainsi que leurs erreurs dans les modèles proposés.

Ce séminaire aborde le sujet de la pensée arabe et islamique contemporaine d’un point de vue qui étudie l’histoire de la pensée pour comprendre les questions de retard et de progrès des sociétés arabo-islamiques. Ces questions sont objets d’enquêtes de plusieurs chercheurs, de l’époque appelée  « l’ère de la renaissance arabe », essayant de comprendre pourquoi l’Occident européen a un progrès matériel et intellectuel continue tandis que les arabes et les musulmans restent en retard, en éprouvant une décadence sous toutes ses formes.

  • Docentes:
    • Said Bensaid Al-Alaoui. Professeur et penseur, ancien recteur de l’Université Mohamed V de Rabat. Il est professeur de la Pensée islamique et de la philosophie, depuis 1978.
    • Abdullah Al-Sayed Ould Abah. Professeur de philosophie et des Études Islamiques à l’Université de Nouakchott en Mauritanie, depuis 1989 jusqu’à présent.
  • Objectifs du séminaire :
    • Identifier les tendances les plus importantes dans la pensée arabo-islamique  contemporaine à l’époque de la renaissance.
    • Réfléchir sur les concepts centrales de cette pensée (la renaissance, la décadence, la réparation, la modernisation, le renouveau, l’occident).
    • Situer la pensée arabo-islamique contemporaine entre la pensée islamique classique et la pensée des lumières.

Le Séminaire est donné du 30 mai au 3 juin au siège de la Fondation Euro-Arabe, en horaire du lundi au jeudi, de 17h à 21h et le vendredi de 10h à 14h.

  • Charge didactique : 20 heures
  • Prix : 10 €
  • Attestation : un certificat de compétence sera remis aux personnes inscrites qui auront assistés au moins aux 80% des séances.
  • Inscription : Obligatoire. Places disponibles (30). Ouvert le délai d’inscription jusqu’au 27 mai. Requise la fiche d’inscription (jointe sur ce site web).
Catégories
Chaire de la Civilization Islamique et du Renouveau de la Pensée Religieuse

Entretien avec Natalia Andujar, intervenante au séminaire La Pensée Religieuse et les femmes

Natalia Andujar est l’une des intervenantes du séminaire « La Pensée Religieuse et la Libération des femmes »,  qui s’est déroulé cette semaine à la Fondation Euro-Arabe, inscrit dans le cycle des séminaires que développe à Grenade, de janvier à juin, la Chaire des Etudes de la Civilisation Islamique et du Renouveau de la Pensée Religieuse, de la Fondation Euro-Arabe et la Fondation Mouminoun.

L’entretien peut être écouté dans son intégralité sur le lien suivant ( lien en espagnol ) :

— Intervention de Natalia Andajur au séminaire donné à la Fondation Euro-Arabe :
Catégories
Chaire de la Civilization Islamique et du Renouveau de la Pensée Religieuse

Les séminaires de la Chaire d’Études Islamique commencent cette semaine

La Fondation Euro-Arabe présente le premier cycle de séminaires inscrit dans le cadre de la « Chaire d’Études de la Civilisation Islamique et le Renouveaut de la Pensée », et qui se déroule sous le patronage de la Fondation Mouminoun Sans Frontières et avec la collaboration de l’Institut de Grenade pour l’Enseignement Supérieur et la recherche.

Le premier séminaire du cycle « Discours islamique et questions contemporaines ».

Aura lieu au siège de la Fondation Euro-Arabe, est sera présenté du lundi18 au vendredi 22 janvier. Le séminaire compte sur la participation de plusieurs experts de renom comme l’arabiste  Pedro Martínez Montávez; Professeure des Études Arabes à l’Université Autonome de Madrid, Carmen Ruiz Bravo-Villasante; l’ancien juge de la cour d’appel et Président du Tribunal Régional (1960-1970) et actuel Directeur de la Fondation Dar Al-Hadith Al-Hassania de Rabat, Ahmed El Khamlichi, et le co-directeur de la « Chaire d’Études de la Civilisation Islamique et le Renouveau de la Pensée Religieuse » et professeur de l’Université Mohamed VI de Rabat, Mohamed Bensalah.

Toute information relative à ce premier séminaire, ainsi que la fiche d’inscription, peuvent être téléchargées sur ce même site.

Les cinq séminaires qu’offre ce cycle se dérouleront à Grenade, de janvier à juin 2016, au siège de la Fondation Euro-Arabe et sous le format de conférences et débats. Leur objectif est l’analyse et le débat sur des thèmes contemporains  relatifs à l’islam, au monde arabo-islamique et à l’Europe, et font l’objet d’études académiques et de débat dans la sphère publique internationale.

Les séminaires donneront aux participants des outils d’analyse sur des sujets tels que, discours islamiques contemporains, féminisme islamique, l’islam en Europe, la pensée arabe et islamique contemporaines et l’islam politique dans des sociétés arabo-islamiques et occidentales. Pour cela, la Chaire dispose d’un large éventail de spécialistes renommés, chercheurs et enseignants qui proviennent des universités européennes et arabes.

Charge didactique: 20 heures chaque séminaire (100heures les 5 séminaires)

Durée: de janvier à juin 2016

Horaire : Du lundi au jeudi, de 17h00 à 21h00; les vendredis de 10h00 à 14h00

Prix: 35 euros tout le cycle (5 séminaires), 10 euros pour chaque séminaire.

Places disponibles: 30

Inscription: Obligatoire pour l’ensemble du Cycle du Séminaire jusqu’au 16 janvier (fiche d’inscription que vous pouvez télécharger sur www.fundea.org). Les personnes intéressés particulièrement par l’un des séminaires pourront s’inscrire jusqu’à deux jours avant le début des mêmes. Pour achever l’inscription  vous devez imprimer, signer et envoyer le justificatif par courriel à: cursos@fundea.org (link sends e-mail)

Attestation: la Fondation Euro-Arabe des Hautes Études remettra aux étudiants, qui auront assistés au moins aux 80% des séances, un certificat de compétence.

Catégories
Chaire de la Civilization Islamique et du Renouveau de la Pensée Religieuse

Création de la Chaire d’Études de la Civilisation Islamique et du Renouveau de la Pensée Religieuse à Grenade

Ce matin, les représentants des fondations Euro-Arabe et Mouminoun Sans Frontières, Inmaculada Marrero et Younes Kandil, ont souscrit l’accord de collaboration qui prévoit la création de la Chaire d’Études de la Civilisation Islamique et du Renouveau de la Pensée Religieuse.

Après avoir signé l’accord, qui a eu lieu au siège de la Fondation Euro-Arabe, les représentants des deux fondations ont tenu une réunion au Rectorat de l’Université de Grenade avec son recteur Francisco González Lodeiro, et ont aussi visité la Bibliothèque Générale de l’Université.

La chaire d’Études des Religions et de la Pensée Islamique, dont le développement sera établi par la Fondation Euro-Arabe sous le patronage de la Fondation Mouminoun, est présentée comme un espace de création de réseaux thématiques d’experts, d’intellectuels et de chercheurs provenant des universités européennes, arabes et américaines.

— Un moment de la réunion, préalable à la signature de l’accord, en présence des membres de la Fondation Euro-Arabe et de la Fondation Mouminoun Sans Frontières.

La Chaire, qui sera fonctionnelle à partir du prochain mois de novembre, a pour but de contribuer à l’établissement des valeurs et des conditions de coopération, solidarité et convivialité pacifique entre les peuples, au sein de la diversité religieuse et de la multiculturalité, par le biais du dialogue, du renouveau intellectuel et des études scientifiques.

Les actions envisagées dans le programme de la Chaire s’articulent autour de quatre axes: la réalisation d’un Master lié à la thématique de la propre Chaire; l’organisation de congrès internationaux, de séminaires et de forums académiques ; la publication et la traduction d’œuvres, d’études et de rapports scientifiques, et l’organisation de séjours de recherche.

Le domaine d’action de cette Chaire est l’éducation supérieure, la recherche scientifique, le transfère de connaissances et l’échange d’expériences positives et de bonnes pratiques, ainsi que la traduction entre l’arabe et les langues européennes.

La Fondation Mouminoun sans Frontières

Institution destinée à la dynamisation de la recherche scientifique rigoureuse dans les domaines culturels, de la connaissance en général et religieux en particulier, dont le but est de contribuer à la création d’un espace pour la pensée libre et novatrice, pour discuter des questions du renouveau et de la réforme religieuse dans les sociétés arabes et musulmanes.