Téléphone: +34 958 20 65 08   |   Suivez-nous sur:   
Logo Fundea
Catégories
Congrès/ Journées Nouvelles Troisième cycle

I Forum Euro-Mena de l’Économie sociale et solidaire à Grenade

Ier Forum Euro-Mena de l’Économie Sociale et Solidaire

INNOVATION ET BONNES PRATIQUES : SYNERGIES DE COOPÉRATION ET D’ÉCHANGE ENTRE L’EUROPE ET LA RÉGION MENA

  • Langues du forum : espagnol, arabe et français avec service de traduction simultanée.

INSCRIPTIONS. Nombre de places limité jusqu’à épuisement de la capacité totale.

Inscription ouverte jusqu’au mardi 7 novembre 2023 sur :  https://acortar.link/xjBrzb(link is external)

Prix 10€. Versement sur le compte bancaire : ES48 3183 1800 1910 0472 0023 – BIC: CASDESBBXXX, en indiquant le nom et prénom + ESS. Renvoyer le reçu de paiement au courriel suivant : proyectos3@fundea.org(link sends e-mail).

Le Forum Euro-Mena de l’Économie Sociale et Solidaire vise à être un espace ouvert pour le débat, rencontre, réflexion et échange sur les enjeux théoriques et pratiques de l’économie sociale et solidaire et leurs mises en œuvre en Europe et dans les pays du Moyen Orient et de l’Afrique du Nord (région MENA).

Cet évènement a comme objectif de créer des synergies de coopération et des propositions d’échange entre les différents acteurs de l’économie sociale et solidaire (institutionnels, de l’entreprise, professionnels, académiciens et civils).

Cette première édition du forum bénéficiera de la participation de chercheurs/ses, académiciens/ennes et représentants/es d’institutions de sept pays (Espagne, France, Belgique, Maroc, Égypte, Tunisie et Arabie Saoudite). Tous et toutes présenteront leurs travaux et réflexions sur l’économie sociale et solidaire lors d’une des séances thématiques suivantes :

  • Première séance. Promouvoir l’économie sociale et solidaire dans la région Mena : entre la théorie et l’action.
  • Deuxième séance. Le rôle de l’économie sociale et solidaire dans la justice et l’équité sociales
  • Troisième séance. L’économie sociale et solidaire face au chômage et à la pauvreté
  • Quatrième séance. Investissement social et innovation dans des alternatives économiques durables

Cet événement a également pour but d’être un espace de travail en réseau et de coopération entre les praticiens et les acteurs de l’économie alternative. Il abordera les concepts, les théories et les fondements de l’ESS, examinera l’interaction entre le marché, le secteur public et la société civile dans cette économie alternative et présentera les expériences et les innovations des entreprises de l’économie sociale sur le terrain dans différents pays.

PROGRAMME

Mercredi 8 novembre 2023

10 :00- 10 :30. Séance d’ouverture                              

10 :30- 12 :00. Séance I :

Promouvoir l’économie sociale et solidaire dans la région Mena: entre la théorie et l’action.

Yousef Alhuzaim. Secrétaire Général de la Fondation Princesse Alanood.

L’économie sociale : controverses autour du concept

Jean-Louis Laville. Professeur du Conservatoire national des arts et métiers (CNAM) Paris-France. Titulaire de la chaire d’Économie solidaire dans la même institution.

L’actualité de l’économie sociale et solidaire. Remise en perspective historique et géographique

Chantal Line Carpentier. Présidente du Groupe de travail inter-agences des Nations Unies sur l’Économie sociale et solidaire (UNTFSSE). Cheffe du bureau à New York de la Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement (CNUCED).

Promouvoir l’économie sociale et solidaire dans les États arabes et au-delà : la perspective de l’ONU

Maria Inmaculada Ramos Tapia. Secrétaire Exécutive de la Fondation Euroarabe des Hautes Études.

Modératrice

12 :00-12 :30. Pause-café

12 :30- 14 :00. Séance II :

Le rôle de l’économie sociale et solidaire dans la justice et l’équité sociales

Paloma Bel Duran. Directrice de l’Association des Études Coopératives (AECCOP). Professeure à la Faculté des Sciences Économiques et Commerciales de l’Université Complutense de Madrid.

Entreprendre au féminin dans l’économie sociale : bonnes pratiques et mesures de soutien.

Mustapha Bouhaddou. Secrétaire Général du RMESS. Maroc.

Rétrospective sur l’expérience marocaine de l’économie sociale et solidaire.

Marina Checa Olivas. Professeure de la Faculté des Sciences Économiques et Commerciales. Département d’Économie Appliquée. Université de Grenade

Modératrice

Jeudi 9 novembre 2023

10 :00- 11 :30. Séance III :

L’économie sociale et solidaire face au chômage et à la pauvreté

Francisco Díaz Bretones. Doyen de la Faculté des Relations du Travail et des Ressources Humaines. Université de Grenade.

L’économie sociale et l’auto-emploi comme stratégies pour faire face à la précarité de l’emploi en temps de crise.

Atef Elshabrawy. Conseiller en formation économique à la Banque mondiale. Professeur associé dans plusieurs universités internationales. Égypte-Bahreïn.

L’économie sociale : expériences et solutions novatrices pour lutter contre le chômage et l’éradication de la pauvreté.

Mercedes Rodríguez Molina. Directrice de l’Institut Universitaire de Recherche en Développement Régional. Université de Grenade

Modératrice

 

11 :30-12 :00. Pause-café

12 :00- 13 :30. Séance IV :

Investissement social et innovation dans des alternatives économiques durables

Sonia Bassi. Maître-assistante à l’Institut National du Travail et des Études Sociales. Université de Carthage. Tunisie.

Innover, inclure, impacter : l’économie sociale et solidaire pour un avenir durable.

Suliman Abdulaziz Azzabin. Directeur Général de Capinnova Solutions. Arabie saoudite.

L’économie sociale en Arabie Saoudite : l’expérience de Namal Impact Investment Company.

José Antonio Camacho Ballesta. Faculté des Sciences Économiques et Commerciales. Université de Grenade

Modérateur

Catégories
Congrès/ Journées

Séminaire “Jeunesse et prévention de la radicalisation au Maroc”

JEUNESSE ET PRÉVENTION DE LA RADICALISATION AU MAROC

Mardi 3 décembre au siège de Casa Arabe à Madrid.

Le séminaire, qui a lieu à Casa Arabe, présente l’analyse des expériences intéressantes et d’éventuelles contributions qui par le biais de la coopération internationale peuvent être appliqué au phénomène de la radicalisation et de la prévention pour leur développement entre la jeunesse. 

Inauguré par le directeur de Casa Arabe, Pedro Martínez-Avial; le directeur général de la Fondation CIDEAL, Manuel Gómez Galán et par Victoria Ortega Gutiérrez, chef du département de Coopération avec le Monde Arabe et l’Asie de AECID, ce séminaire se déroulera en deux sessions, la première aborde les processus de radicalisation  et stratégies de prévention et la deuxième traite les experiences dans la prévention de la radicalisation.

L’intervention de la secrétaire exécutive de la Fondation Euro-arabe, Inmaculada Marrero Rocha, aura lieu pendant la deuxième session “Expériences intéressantes dans la prévention de la radicalisation”, qui comptera aussi sur la participation de HANA Jalloul, professeure de l’Université Carlos III; Daniel Pelufo de la Fondation CIDEAL et coordinateur de l’accord AECID au Maroc et Julio Andrade, conseiller de la mairie de Malaga dans le domaine de l’Action Extérieure et la Coopération au Développement.

Inmaculada Marrero exposera pendant son intervention le phénomène de la radicalisation entre la jeunesse par le biais du programme européen ARMOUR que la Fondation Euro-arabe dirige en partenariat avec 9 institutions et organisations appartenants à 8 pays européens. 

Le projet ARMOUR (link is external)(link is external)(A Radical Model of Resilience for Young Minds / Modèle Radical de Résilience pour Jeunes Esprits) a comme objectif  l’approche de la polarisation sociale dû à l’adoption et diffusion des idéologies extremistes, par le biais de la création d’un modèle interdisciplinaire d’apprentissage qui puisse aider les gens et les communautés, à développer la résilience face aux idéologies et les comportements spécifiques de l’extrémisme violent.

Le Projet vise les professionnels de première ligne des institutions statales  et de la société civile qui travaillent avec des jeunes de l’Union Européenne susceptibles et vulnérables à la radicalisation.

ARMOUR agit en fournissant aux communautés et aux professionnels le know-how et les outils nécessaires pour gérer un laboratoire créatif expérimental où pouvoir développer une perspective psychologique et de conduite ainsi que des stratégies de Communications visant à la promotion de la résilience contre la progression de la radicalisation et de l’extrémisme violent.

Catégories
Congrès/ Journées

Congrès international « Débats sur la Paix Imparfaite »

Par le développement du concept de Paix Imparfaite, Francisco A. Muñoz aborde les principaux concepts de la recherche pour la paix, et il le fait sous l’égide de la tournure ontologique et de la tournure épistémologique. La première nous révèle un être humain humanisé, paradoxal, capable et dépouillé de son essence : l’être humain n’est ni violent ni pacifiste par nature, il possède des capacités pour la gestion pacifique et violente des conflits… Par conséquent, les essences laissent places aux caractéristiques. Nous, les êtres humains, avons été et sommes historiques, imprévisibles et mutables. Par rapport à la deuxième, si la paix est notre préoccupation, réalisons des recherches sur la même, faisons d’elle une catégorie d’analyse et abordons la paix depuis une perspective transdisciplinaire.

Objectifs du Congrès

L’objectif de cet événement est de contribuer par le débat et le dialogue au développement d’un des concepts les plus fructueux créé, les dernières années, à partir de la recherche dans le domaine de la paix : la Paix Imparfaite, expression forgée par le Professeur, historien et chercheur Francisco A. Muñoz Muñoz.

Par le développement du concept de Paix Imparfaite, Francisco A. Muñoz aborde les principaux concepts de la recherche pour la paix, et il le fait sous l’égide de la tournure ontologique et de la tournure épistémologique. La première nous révèle un être humain humanisé, paradoxal, capable et dépouillé de son essence : l’être humain n’est ni violent ni pacifiste par nature, il possède des capacités pour la gestion pacifique et violente des conflits…Par conséquent, les essences laissent places aux caractéristiques. Nous, les êtres humains, avons été et sommes historiques, imprévisibles et mutables. Par rapport à la deuxième, si la paix est notre préoccupation, réalisons des recherches sur la même, faisons d’elle une catégorie d’analyse et abordons la paix depuis une perspective transdisciplinaire.

Une matrice émerge ainsi avec cinq référents reliés les uns aux autres :

  • La considération positive, ouverte, subtil et dialogique des conflits, représentée comme une différence de projets et de nuances entre différentes entités humaines
  • La paix imparfaite et systématique : inachevée, en construction permanente, responsabilité de tous et de toutes, procédurale ; paradoxale, parce qu’elle cohabite avec la violence.
  • La critique de la violence. Que la tournure nous permette de situer la paix au centre de nos inquiétudes, pratiques et recherche, ne veut pas dire qu’on oublie la violence.
  • L’importance des médiations comme topos, lieu et aussi comme mot enrichie par son caractère dialogique.
  • Le pouvoir et l’autonomisation pacifique. Une conception pacifiste et pacifique du pouvoir présent dans toutes les entités humaines.

Toute information sur le Congrès peut être consultée sur ce lien.

Catégories
Congrès/ Journées

Cycle de Conférences « Routes et Droits : l’Actualité Internationale de la Situation des Personnes Migrantes et Réfugiées »

Le cycle de conférences « Routes et Droits : l’Actualité Internationale de la Situation des Personnes Migrantes et Réfugiées » aura lieu pendant les mois d’avril et de mai. Il est organisé par le Centre d’Initiatives pour la Coopération au Développement (CICODE) et par l’Association  Andalouse Asociación Solidaria de Cooperantes Universitarios Andaluza (ASCUA)

  • Les conférences de ce cycle se tiendront les jeudis 7, 14 et 21 avril, le mercredi 27 avril et le jeudi 5 mai.

Cette activité vise à créer un espace de débat, d’analyse et de réflexion en ce qui concerne la situation actuelle des personnes migrantes et réfugiées qui essayent d’arriver en Europe, soit par voie terrestre ou maritime. Elle sera réalisée par le biais des témoignages de différents professionnels et de représentants d’association qui travaillent pour la défense des droits humains. Autour de cette thématique, l’analyse et la réflexion dans le domaine social, politique et académique sont indispensables pour le développement de politiques et actions futures en ce qui concerne la Coopération et l’Education au Développement.

  • Le Cycle est organisé par le Centre d’Initiatives pour la Coopération au Développement (CICODE) et par l’Association Andalouse Asociación Solidaria de Cooperantes Universitarios Andaluza (ASCUA), avec le financement de l’Agence Andalouse de Coopération Internationnelle au Développement (AACID), il compte aussi sur la collaboration de la Fondation Euro-Arabe des Hautes Études, et des suivantes Facultés de l’Université de Grenade, Faculté des Sciences Politiques et de Sociologie, Faculté de Psychologie, Faculté des Sciences de l’Éducation et Faculté des Sciences du Travail.

La conférence qui se tiendra à la FONDATION EURO-ARABE aura lieu le mercredi 27 avril

Présente et dirige: Marian del Moral Garrido ( Chercheuse du groupe de recherche  AfricanInEs, du département d’Anthropologie Social ).

  • 18:00h – 19:00h.-  « Droits humains à la Frontière Sud ». Intervenant : Carlos Arce Jiménez ( Coordinateur en matière d’Immigration de l’Association Pro Derechos Humanos de Andalucía, APDHA ).
  • 19:00h – 20:00h.-  « De la libre circulation dans l’espace de la Communauté Économique des États d’Afrique de l’Ouest ( CEDEAO ) à la géopolitique mondial des migrations. Quels sont les problèmes et défis auxquels se confrontent les migrations Sus-Sud-Nord? ». Intervenant : Badara NDIAYE ( Président de Diaspora Développement Education Migration, DIADEM, de Sénégal ). Le discours sera en français, mais nous disposons d’interprétation simultanée, jusqu’à capacité d’accueil.
  • 20:00h – 20:30h.- Débat

– Vous pouvez télécharger le pdf de cette 4ème  Session depuis cette page.

Toute l’information est disponible sur le site suivant http://cicode.ugr.es/pages/sensibilizacion/actividades/201516/ciclo-conferencias-rutas-y-derechos

 

Catégories
Congrès/ Journées

Rencontre sur la fomentation de la « Convivialité dans l’interculturalité » organisé par l’Association Mujeres entre Mundos

Lors de cette rencontre se posera la question du rôle de la femme comme promotrice de la convivialité interculturelle dans la communauté, la recherche de la paix et le rôle des médias dans l’encouragement de la convivialité et l’interculturalité. Mujeres entre Mundos, « Femmes entre les Mondes », est une ONGD qui promeut l’égalité de genre et l’autonomisation des femmes, et en particulier des femmes immigrantes.

Vous pouvez télécharger l’information et le programme des Journées sur ce lien.(link is external)

  • Cette rencontre réunira des responsables de la politique, du domaine national et international, comme le directeur général de Coordination de Politiques Migratoires, Luis Vargas; la déléguée à l’égalité de la Mairie de Séville, Myriam Díaz ou le Consul d’Afghanistan en Espagne, Safia Popal. À cette journée, participeront aussi la directrice du Bureau de Coopération au Développement de l’Université de Séville, Rafaela Caballero et le membre de l’Association Médecins Africains de France, Irene Nkam.
  • Les médias seront présents pendant la journée du 17 mars, avec la présence et le débat entre les journalistes Lola Fernández Palenzuela, directrice de Communication de la Fondation Euro-ArabeJuan José Téllez, de Canal Sur Radio et Lucía Muñoz, de TeleSur TV.
  • La recherche de la paix sera le centre du débat lors de la deuxième table ronde, avec la présence de l’Association Pro Derechos Humanos, Movimiento contra la Intolerancia et le conteur et docteur en Droits Humains de l’Université Pablo de Olavide, Jhon Ardila.

L’association Mujeres entre Mundos, « Femmes entre les Mondes », est née l’an 2000, fruit de la rencontre entre des femmes de différentes origines et cultures, unies par la volonté de comprendre et de connaître les besoins du territoire qu’elles habitent. La diversité des expériences de chacune d’elles a favorisé la création d’ateliers de formation, congrès et échange d’expériences, en réponse à ces besoins.

Cette rencontre fait partie du travail que s’est proposé, dès le début, l’Association Mujeres entre Mundos, pour souligner la sensibilisation de la société d’accueil à la situation de la femme immigrante et la promotion social et culturelle d’une perspective de genre;  en ajoutant à cela le conseil aux femmes dans les domaines de leur quotidien ( juridique, psychologique, de travail, de santé, de formation)

Après presque deux décennies de trajectoire, l’Association a obtenu plusieurs reconnaissances à son travail de promotion et sensibilisation. Entre autres, le Premio Andaluz al Voluntariado 2013, « le Prix Andalou au volontariat 2013», le Premio Mujer 2012, «  Prix de la Femme 2012 » de la Mairie de Séville, le Prix Meridiana 2006 de l’Institut Andalou de la Femme et le Prix 28 Febrero, du Conseil Consultatif de la RTVE en Andalousie auprès du programme de télévision Un solo Mundo.

Catégories
Congrès/ Journées

« La guerre n’est pas un spectacle » Conférence de Gervasio Sanchez

Les journées « 100 ANS DE PHOTOGRAPHIE » se dérouleront de février à juin, et fêtent cette année 2016 le centenaire de l’École d’Art de Grenade. (lien externe)(link is external)

Á l’occasion de cette date anniversaire de l’École d’Art de Grenade, se sont programmées ces journées photographiques qui, à partir d’un point de vue actuel et multidisciplinaire, proposent une réflexion autour du regard photographique et abordent la conjoncture de cette discipline artistique à partir de différents domaines, comme le photojournalisme, la publicité et la mode, le cinéma ou l’architecture, et en soulignant le rôle de la photographie comme vecteur du discourt social , culturel et artistique.

La première activité de ces journées sera la conférence du photojournaliste Gervasio Sanchez, le mercredi 17 février à 18h dans la salle Magna de la Faculté de Philosophie et de Lettres.

Ces journées comptent sur la participation de professionnels de la photographie de prestige, qui donneront, durant les journées, des Master Class et des conférences publiques, pour partager avec les étudiants de l’École d’Art de Grenade et de l’Université de Grenade leur expérience et vision privilégiée autour de la photographie. Ainsi que plusieurs expositions de photographies des conférenciers sont programmées.

Programme des journées « 100 ANS DE PHOTOGRAPHIE »

  • EVA DIAZ IGLESIAS. Conférence « La caméra, féminin singulier »

Jeudi 21 avril, à 18h, à la Faculté des Beaux Arts de Grenade.

– 21 et 22 avril. Master Class sur Direction de Photographie de Cinéma à la Fondation Caja Granada.

Eva Díaz Iglesias (link is external)est Directrice de photographie, documentaliste et productrice spécialisée dans la thématique de genre

  • MAYSUN. Conférence « Le regard féminin dans le photojournalisme de guerre »

Jeudi 12 mai, à 18h. à la Fondation Euro-Arabe. Présenté par Candida Martinez, Professeure de l’Université de Grenade et chercheuse de l’Institut des Études de la femme.

– Les 11 et 12 mai. Master Class à l’Institut d’Études des femmes. Faculté de Sciences Politiques.

Maysun,(link is external) photojournaliste largement primée, actuellement c’est la seule femme espagnole photojournaliste de guerre.

  • GUSTAVO LOPEZ MAÑAS. Conférence « Mode et Publicité »

Lundi 6 juin à 18h, à la Faculté des Beaux Arts de Grenade.

– 6 et 7 juin. Master Class de photographie de Mode et Publicité au siège de la Fondation Caja Granada.

Gustavo López Mañas(link is external) est Prix National de photographie Professionnelle  en 2005, 2007et 2008.

  • JAVIER SALMONES. Conférence « Paysages de Lumière »

Jeudi 3 mars à 18h, à la Faculté des Beaux Arts de Grenade. Présenté par le Doyen de la Faculté, Francisco José Sánchez Montalbán.

– 3 et 4 mars. Master Class à la Fondation Caja Granada.

Javier Salmones(link is external) est Directeur de photographie cinématographique. Il a été proposé au Prix Goya pour la photographie de Roma Santa.

  • GERVASIO SÁNCHEZ. Conférence « La guerre n’est pas un spectacle »

Mercredi 17 février à 18h, dans la Salle Magna de la Faculté de Philosophie et de Lettres de l’Université de Grenade. Présenté par le Doyen, José Antonio Pérez Tapias.

Gervasio Sánchez(link is external), est photojournaliste, Prix National de photographie entre autres récompenses à sa carrière.